Scale Up' RH
S’ancrer pour grandir

LA RESPONSABILITE

Actualités
La responsabilité est un levier puissant…
 

« Le sentiment de responsabilité émane d’un choix, lequel n’est possible qu’en réponse à une question » - John Whitmore.

Faire des choix et en assumer les conséquences, répondre de ses actes, se prendre en charge, prendre des initiatives, être proactif, dessiner son propre chemin… c’est être responsable !

Se faire confiance, accepter la confiance d’une personne pour décider en autonomie, c’est être responsable !

Si la responsabilité stimule certains : l’attraction de la page blanche, le goût du risque, le plaisir de l’autonomie et le sentiment de liberté.

Elle fait peur à d’autres : répondre à des questions, faire des arbitrages, prendre le risque de se tromper, de commettre des erreurs, recommencer, sortir de sa zone de confort et de sécurité.

  • La responsabilité est au cœur du métier du coach

En renforçant l’estime de soi, le coaching a pour énorme vertu d’accompagner l’individu à être responsable de sa vie, de son développement et de son travail. En révélant le potentiel d’un individu, ce qu’on pourrait aussi appeler « ses possibles à lui », le coaching l’amène à dévoiler ses aptitudes à l’autonomie, son énergie à s’engager dans des projets ou à faire des choix personnels   ou professionnels en cohérence avec son identité propre, ses valeurs, ses envies, à comprendre qu’il est unique, et qu’il peut mettre ses singularités propres au service de son projet.Et si on ose …à être heureux.

  • Et si le manager adoptait la posture de coach….

Aujourd’hui, nous n’avons de cesse de réfléchir au bien-être au travail, voire au bonheur au travail, à améliorer les conditions de travail. On met en place des cours de yoga dans les entreprises, on fait livrer des croissants le matin, on installe un babyfoot au cœur de l’open-space, on organise des team building, on aménage les bureaux : canapés, espaces cosis « comme à la maison » … notre imagination est débordante !

C’est, de notre point de vue, ce que l’on peut appeler les « NICE TO HAVE » pour engager les collaborateurs dans l’entreprise.

Il y a un ETET si on formait le manager à mettre son collaborateur en responsabilité, si on lui apprenait à poser les questions puissantes du coach : Quels sont tes objectifs ? A quoi tu verras que tu les as atteints ? En quoi est-ce important pour toi ? De quoi as-tu besoin pour les atteindre ? ET si on lui apprenait à gérer les silences ?  ET si on lui apprenait à donner sa confiance ? ET si, à partir d’un projet commun construit ensemble, des valeurs partagées, le manager demandait à son collaborateur de réfléchir à quelle pourrait être sa contribution ?

C’est, de notre point de vue, ce que l’on peut appeler les « MUST HAVE » pour embarquer les collaborateurs dans l’entreprise.

La posture de coach devient une nécessité, le coach a un bel avenir dans un monde où la responsabilité est la seule réponse à la complexité.

 

Derniers articles

Catégories

Réalisation & référencement Simplébo

Connexion

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'installation et l'utilisation de cookies sur votre poste, notamment à des fins d'analyse d'audience, dans le respect de notre politique de protection de votre vie privée.